Archives du blog

Jour de victoires pour l’Académie

Thibault Ferrasse, vainqueur à Ancenis, et Vincent Barbot, lauréat pour la première fois de sa carrière à Juigné-les-Moutiers, ont offert deux nouveaux bouquets à l’Académie du Cyclisme et de l’Entraînement.

Ce mercredi 8 mai 2013 sera à marquer d’une pierre blanche pour l’ACE. En l’espace de quelques dizaines de minutes, Thibault Ferrasse (UC Nantes Atlantique) et Vincent Barbeau ont remporté leur première course de la saison. Pour le coureur du Nantes Doulon Vélo Sport, il s’agit même du premier succès de sa carrière. « Ca fait super plaisir, jubilait-t-il, quelques heures après avoir franchi la ligne en levant les bras. Cela faisait plusieurs courses que je tournais autour de la victoire et elle arrive enfin. C’est une petite revanche par rapport aux départementaux de la semaine dernière ou je n’avais pas réussi à me qualifier pour les championnats régionaux. J’espère que ça va me débloquer pour la suite. » Ce premier bouquet, son entraîneur Patrice Cossard l’avait presque vu venir. « J’avais un pressentiment, je sentais qu’il allait en cogner une bientôt. Je suis vraiment content car ça fait longtemps qu’il attendait sa première victoire. J’espère que ça va lui servir de déclic. Maintenant, il sait qu’il est capable de gagner. »
Pour s’imposer à Juigné-les-Moutiers, une course de troisième catégorie, Vincent a joué une partition parfaite. « On est parti à onze rapidement, on n’a jamais été rejoint et à deux kilomètres de l’arrivée, je suis parti avec un autre coureur que j’ai battu au sprint. »

Thibault Ferrasse a lui eu plus de temps pour savourer sa victoire. Vainqueur en solitaire après avoir figuré dans une première échappée de seize coureurs, puis dans un groupe de quatre rescapés, il se félicitait lui aussi de son premier succès de la saison. « C’est une grosse satisfaction surtout que je suis à deux semaines du Tour de Corse qui est mon objectif du début de saison. C’est super et ça prouve que l’on travaille bien avec mon entraîneur. » Didier Crochet, l’entraîneur en question, savourait également une victoire qui arrive quelques jours après celle d’un autre de ses coureurs, Florent Guilbaud. « C’est une très bonne chose mais je suis un peu surpris car Thibault sortait d’une grosse semaine d’entraînement. Je ne pensais pas qu’il aurait été en forme si tôt. Ça montre qu’il encaisse bien les grosses charges d’entraînement, c’est positif. » Deuxième à Avessac récemment et quatrième d’étape du relevé Tour des Mauges dimanche, Thibault Ferrasse tournait autour d’une victoire depuis quelques semaines. « Il sentait que ça venait, il fallait juste qu’il soit patient, confirme Didier. Ca a souri pour lui, c’est super. Le travail paye et c’est une très bonne chose en vue du Tour de Corse où le podium sera largement jouable pour lui. »

Vincent gagne

 

Propos recueillis par Guillaume Leroux

 

Vincent Barbeau, de la revanche dans l’air

Durant les prochains jours, vous découvrirez sur notre blog la présentation des coureurs et des entraîneurs de notre association. Bonne découverte:

Après deux années difficiles suite à une grave blessure au genou, Vincent Barbeau attend beaucoup de cette saison 2013 où il espère monter en deuxième catégorie.

Désormais licencié au Nantes Doulon Vélo Sport, Vincent Barbeau démarre la saison 2013 avec beaucoup d’ambitions. A 20 ans, il veut définitivement tirer un trait sur deux années de galère. « J’ai été victime d’un accident de la route en mars 2011 et ça m’a couté deux saisons », regrette-t-il aujourd’hui.
Blessé en 2011, il avait tenté de remonter sur les pédales en 2012 mais, mal rétabli, avait été contraint de stopper sa saison en juin. « Avec la pluie et le froid, je souffrais trop de mon genou. »

Après deux saisons noires hormis une cinquième place à Guémené le 5 avril dernier, Vincent attaque 2013 avec un objectif : monter en deuxième catégorie. Pour cela, il espère « au moins une victoire avec en plus quelques places d’honneur ». Son retour, il l’effectuera le 24 février à Rezé. « Physiquement, je pense ne pas être trop mal. Je suis content de ma préparation. J’ai bien roulé, près de 2000 kilomètres depuis la mi-décembre, mais j’ai évité la natation car quand je nage, mon genou me refait souffrir. »

Pour la quatrième saison consécutive, Vincent travaillera avec Patrice Cossard, entraîneur à l’Académie du Cyclisme et de l’Entraînement. «Il m’établit mes plans d’entraînement et on s’appelle toutes les semaines pour en discuter. On essaye aussi de rouler ensemble au moins deux fois par mois. Avoir un entraîneur est un gros plus pour mieux gérer sa forme. C’est l’idéal pour se préparer correctement pour un objectif. »
D’objectif, le coureur de 20 ans n’en a pourtant pas vraiment cette saison. « Rien de précis, je veux juste marquer le maximum de points pour pouvoir monter en deuxième catégorie. Cela dit, les championnats départementaux et régionaux seront deux des courses les plus importantes de ma saison. »

Après deux saisons de disette durant lesquelles il a parfois pensé à ranger définitivement le vélo à la cave, Vincent Barbeau est motivé comme un cadet à l’aube de cette saison 2013. C’est d’ailleurs dans cette catégorie d’âge qu’il avait brillé il y a quelques années remportant les maillots de meilleur grimpeur et des points chauds au Trophée de l’Espoir. « Ca grimpait et j’aime bien ça. Je préfère les circuits en bosse que les circuits tout plats. »

Employé de l’entreprise familiale de livraison de meubles, Vincent Barbeau bénéficie d’un emploi du temps aménagé qui lui permet de s’entraîner régulièrement. Un atout indéniable pour un coureur amateur qui pourrait, peut-être, lui permettre de lever les bras en 2013.Image

Propos recueillis par Guillaume LEROUX