Archives du blog

Pour Thibault Ferrasse, les années de découverte se succèdent

En 2013, il a fait ses premiers pas en espoirs, à l’UC Nantes. Une année d’apprentissage du plus haut niveau. En 2014, Thibault Ferrasse va encore grimper d’un échelon pour atteindre le plus haut niveau amateur puisqu’il rejoindra l’équipe première de l’UCNA, le Team U Nantes, en DN1. La récompense d’une première saison espoir plutôt réussie.

« J’ai remporté quatre victoires dont le titre de champion régional de 2e catégorie, détaille-t-il. J’ai aussi gagné une course par étapes en Bourgogne et fait deux podiums en toutes catégories. J’ai réussi tous mes objectifs. » Place désormais à la « cour des grands », comme il la définit lui-même, avec la DN1. « C’était l’objectif ultime. Ce sera vraiment une très grande découverte. On court parfois avec des pros sur les classe 2. Ça va pas être facile tous les dimanches. »

Pour sa première saison avec le groupe de Pascal Déramé, le jeune coureur de 19 ans n’aura pas d’objectif de résultat, et souhaite avant tout progresser. « Je vais prendre les courses comme elles viennent mais je n’ai pas d’ambition particulière. Mais il y a quand même des courses qui me font rêver, comme Liège-Bastogne-Liège espoir. »

Pour bien reprendre en début de saison prochaine, Thibault Ferrasse a complètement coupé après Paris-Tours, sa dernière course de 2013, avant de réenclencher la machine il y a quelques jours. « J’ai repris des séances de muscu avec les entraîneurs de l’académie et d’autres types de préparation spécifique. » Il a également renfourché la selle et participé à un cyclo cross la semaine dernière. Le travail hivernal est donc bien lancé. Et son activité professionnelle devrait aussi lui permettre de consacrer beaucoup de temps au vélo durant la saison qui vient. « Je  vais pouvoir repartir avec des charges de travail plus importantes, j’aurai moins à calculer. »

Image

Propos recueillis par Vivien Leroux

Thibault Ferasse est passé par toutes les émotions

Cinquième du Tour de Corse, le coureur de l’UC Nantes a confirmé sa bonne forme en devenant une semaine plus tard champion des Pays de la Loire.

C’était son objectif. Ce Tour de Corse, Thibault Ferasse l’avait coché sur son calendrier depuis de longs mois. Alors, quand il s’est imposé à Calvi lors de la troisième étape, s’emparant au passage du maillot de leader, le Nantais pensait avoir fait le plus dur. Mais le cyclisme est un sport d’équipe et Thibault a pu le constater à ses dépens.
Parti dans une échappée à sept, son coéquipier Antoine Besson a lui aussi fait coup double à Bastia. Victoire d’étape et donc victoire finale. « Ce n’était pas à nous de rouler en tête de peloton, explique Thibault. Dans l’échappée, Antoine était le mieux placé au général. En tant qu’équipier du leader, il n’a pas pris un relais. C’est forcément une petite déception personnelle de perdre le maillot de leader le dernier jour mais la victoire reste dans l’équipe, c’est bien aussi. »

La pilule est donc mieux passée pour Thibault qui avait axé toute sa préparation sur cette épreuve. « Il se sentait très fort, confirme son entraîneur Didier Crochet. A chaud, il était un peu déçu de ne pas avoir gagné mais il a joué le jeu de l’équipe, ça prouve son honnêteté. Physiquement, il était au top, il avait la victoire dans les jambes. »

Finalement cinquième du général, le coureur de l’UCNA n’a toutefois pas mis longtemps à digérer sa relative déception. Engagé de dernière minute sur le championnat régional par le comité de Loire-Atlantique qui ne l’avait initialement pas sélectionné, Thibault a confirmé les espoirs placés en lui. « Un coup est parti rapidement avec quinze coureurs dont quatre de deuxième catégorie, raconte-t-il. On a vite eu dix minutes d’avant vu que personne ne voulait rouler derrière. » Ne restait alors à Thibault qu’à se jouer des trois autres coureurs de sa catégorie tout en jouant l’équipier de luxe pour ses équipiers de l’UCNA en course pour le titre de champion Pays de la Loire de première catégorie. Une situation par forcément évidente à gérer. « Quand j’ai vu que le peloton ne reviendrait pas, je me suis sacrifié pour les gars mais il a fallu que je remette la machine en route à dix bornes de l’arrivée car le peloton se rapprochait. »

Huitième du scratch, et premier coureur de deuxième catégorie, Thibault Ferasse pouvait alors savourer son deuxième titre régional après celui conquis dans les sous-bois lorsqu’il évoluait en cadet. « Je suis très content surtout que j’avais terminé deuxième l’année passée chez les juniors. » Didier Crochet avait, lui aussi, le sourire dimanche soir aux Essarts. « Le titre, on y pensait, on savait que c’était largement jouable mais je croyais qu’il allait accuser le coup après le Tour de Corse. Finalement, il avait bien récupéré et cette fois, la course d’équipe a joué en sa faveur. »

Ce week-end, c’est sur le Tour du Charolais en Bourgogne que Thibault tentera de confirmer ses récents bons résultats. Viendra ensuite une semaine de coupure. « Pour une fois, il est demandeur » sourit Didier Crochet. Puis peut-être le Tour de Martinique en juillet. « C’est très dur mais le parcours peut lui convenir, rappelle son entraîneur. Chez les juniors, il y avait gagné deux étapes. » Et s’il venait à rajouter un succès à son tableau de chasse, il pourrait rapidement être promu en première catégorie. « Je n’ai jamais compté mes points, rigole-t-il, je ne sais même pas comment ça se passe. »

ACE Thibault Ferasse

 

Propos recueillis par Guillaume Leroux 

Jour de victoires pour l’Académie

Thibault Ferrasse, vainqueur à Ancenis, et Vincent Barbot, lauréat pour la première fois de sa carrière à Juigné-les-Moutiers, ont offert deux nouveaux bouquets à l’Académie du Cyclisme et de l’Entraînement.

Ce mercredi 8 mai 2013 sera à marquer d’une pierre blanche pour l’ACE. En l’espace de quelques dizaines de minutes, Thibault Ferrasse (UC Nantes Atlantique) et Vincent Barbeau ont remporté leur première course de la saison. Pour le coureur du Nantes Doulon Vélo Sport, il s’agit même du premier succès de sa carrière. « Ca fait super plaisir, jubilait-t-il, quelques heures après avoir franchi la ligne en levant les bras. Cela faisait plusieurs courses que je tournais autour de la victoire et elle arrive enfin. C’est une petite revanche par rapport aux départementaux de la semaine dernière ou je n’avais pas réussi à me qualifier pour les championnats régionaux. J’espère que ça va me débloquer pour la suite. » Ce premier bouquet, son entraîneur Patrice Cossard l’avait presque vu venir. « J’avais un pressentiment, je sentais qu’il allait en cogner une bientôt. Je suis vraiment content car ça fait longtemps qu’il attendait sa première victoire. J’espère que ça va lui servir de déclic. Maintenant, il sait qu’il est capable de gagner. »
Pour s’imposer à Juigné-les-Moutiers, une course de troisième catégorie, Vincent a joué une partition parfaite. « On est parti à onze rapidement, on n’a jamais été rejoint et à deux kilomètres de l’arrivée, je suis parti avec un autre coureur que j’ai battu au sprint. »

Thibault Ferrasse a lui eu plus de temps pour savourer sa victoire. Vainqueur en solitaire après avoir figuré dans une première échappée de seize coureurs, puis dans un groupe de quatre rescapés, il se félicitait lui aussi de son premier succès de la saison. « C’est une grosse satisfaction surtout que je suis à deux semaines du Tour de Corse qui est mon objectif du début de saison. C’est super et ça prouve que l’on travaille bien avec mon entraîneur. » Didier Crochet, l’entraîneur en question, savourait également une victoire qui arrive quelques jours après celle d’un autre de ses coureurs, Florent Guilbaud. « C’est une très bonne chose mais je suis un peu surpris car Thibault sortait d’une grosse semaine d’entraînement. Je ne pensais pas qu’il aurait été en forme si tôt. Ça montre qu’il encaisse bien les grosses charges d’entraînement, c’est positif. » Deuxième à Avessac récemment et quatrième d’étape du relevé Tour des Mauges dimanche, Thibault Ferrasse tournait autour d’une victoire depuis quelques semaines. « Il sentait que ça venait, il fallait juste qu’il soit patient, confirme Didier. Ca a souri pour lui, c’est super. Le travail paye et c’est une très bonne chose en vue du Tour de Corse où le podium sera largement jouable pour lui. »

Vincent gagne

 

Propos recueillis par Guillaume Leroux

 

Stage à Saint Laurent sur Oust

l’Académie du Cyclisme et de l’Entraînement a organisé un petit stage les 16 et 17 avril 2012  à Saint Laurent sur Oust.

Après un départ vers 10h30 de Nantes nous nous sommes arrêté à Rochefort en Terre  pour une pause déjeuner et touristique. Cliquer sur la photo pour voir l’album.

Stage Saint Laurent : Pause déjeuner

Nous sommes donc arrivé vers 13h au gîte les Laurentides.

L’après midi, nous avons roulé sur les circuits des championnats de France de l’avenir qui se dérouleront à la Chapelle-Caro du 16 au 20 août. Le parcours sera usant, propice aux puncheurs sans être trop difficile.

Le lundi soir après cette sortie tranquille de 2h nous avons fait une petite séance de musculation (sans charge)

Stage Saint laurent : PPG

Mardi 17, c’est sous une pluie battante que les 4 courageux sont allé s’entraîner.

Justine a reconnue une nouvelle fois le circuit des championnats de France afin de mieux mémoriser ce parcours qu’elle fera en CLM et dans la course en ligne.

Pendant ce temps les trois gars ont réalisé une série de PMA. L’exercice : 10 x 30″ à I5 suivi de 30″ à I3. soit un total de 10mn pour cette série. Patrice a guidé Romain et Thibault dans leurs efforts pour effectuer cet exercice aux bonnes intensités.

Cet exercice a servi d’échauffement pour réaliser un test de PMA quelques km plus loin. En effet la veille nous avions repéré une longue bosse qui nous semblait idéale pour mesurer la PMA des deux coursiers. Équipé de Powertap de l’ACE, Romain et Thibaut ont fait un test chrono sur toute la longueur de la bosse. L’effort total était d’environ 5mn. Ce test, dit test « carré » nous permet à la lecture des données de puissances mesurés de déterminer la PMA de chacun. Cette valeur sera réutilisée par les entraîneurs pour les prochains entraînements.

Enfin après un dernier repas en commun, nous sommes repartis vers Nantes.

Ce stage en petit comité fut propice aux échanges, et cela me permet de mieux connaître Thibault et Romain que je n’ai pas l’occasion de voir souvent. L’objectif était bien entendu la reconnaissance des circuits des championnats de France. Je pense que nous reprogrammerons un autre déplacement sur le même site pour les coureurs sélectionnés pour cette épreuve.

Thibault FERASSE

Thibault Férasse intègre l’Académie du Cyclisme et de l’Entraînement.

Voici une petite interview réalisée le jeudi 22 mars par Patrice Cossard.

PC : Thibault, peux tu présenter ?

TF : J’ai 17 ans, je suis en catégorie J2 pour cette saison 2012, et je suis licencié à l’UC Nantes.

Je fais actuellement un Bac Pro Métallerie au Lycée françois Arago. Je suis en 2ième année sur les trois années d’études pour avoir ce Bac.

PC : Ton palmarès ?

TF : Mon plus beau souvenir est mon titre de champion régional de cyclo-cross cadet obtenu en 2010. Cette même année j’ai remporté 11 cyclo-cross et 4 courses sur route. Mon année 2011 a été plus difficile. J’ai gagné 6 cyclo-cross mais aucune victoire sur route. Ma plus belle place est 9ème à Rodez sur une manche du challenge national juniors.

PC : Comment as tu connu l’ACE ?

TF : Par l’intermédiaire d‘Etienne (Briard), d’Amaury (Quesnel), et de Bastien (Gauchot) qui sont à l’UC Nantes et  membres de l’académie. (Etienne n’est plus membre)

PC : Qu’est ce qui t’a décidé à me contacter pour intégrer l’ACE ?

TF : J’avais un entraîneur (Didier Gelineau) depuis trois ans, il est triathlète et nous sommes tombés d accord pour arrêter notre collaboration. Il se sentait  » limité » , ne pouvait plus m’apporter pour continuer à progresser. J’avais vraiment envie d’avoir un entraînement pointu, spécifique.

PC : Justement au sein de l’ACE ton entraîneur sera Didier Crochet, tu l’as déjà rencontré ?

TF : Oui, bien sur, je suis allé chez lui et on a déjà défini une planification d’entraînement pour la saison.

PC : Comment fonctionne votre collaboration ?

TF : Je l’appelle généralement le dimanche soir après ma course et on échange dans la semaine par mail. Je rempli aussi régulièrement mon carnet d’entraînement sur ffc-perf, comme cela il peut analyser ce que je fais et me faire des retours régulièrement. En plus comme il est en 2ème caté on va essayer de faire quelques courses ensemble. Je trouve cela super de pouvoir courir de temps en temps avec son entraîneur.

PC : Didier t’a réalisé une planif en vue de quel objectif ?

TF : Justement tout est calé jusqu’au Trophée Centre Morbihan, c’est mon premier objectif de l’année. Je n’y vise pas une place particulière car le niveau sera très relevé mais j’aimerais être en grande forme pour cette belle épreuve.

PC : J’ai hâte de voir cela et d’échanger avec Didier sur ta préparation. Comme tu le sais le principe de l’ACE c’est d’échanger nos points de vue entre entraîneurs. Alors lors de notre prochaine réunion d’entraîneurs on débattra forcément de tes entraînements. Si non,  Quel est ton objectif pour cette saison ?

TF : … J’aimerais bien gagner une belle épreuve… une nationale juniors

PC : As tu un idole ou un champion que tu admires ?

TF :

PC : Pour conclure je te souhaite la bienvenue dans notre association et je  te souhaite une bonne saison 2012.

%d blogueurs aiment cette page :