Archives du blog

Ronan Garces : « gagner enfin une course »

Pour sa seconde année chez les Juniors, le coureur de Saint-Brévin aimerait enfin lever les bras. Pour cela, il prend déjà de la caisse sur des épreuves nationales.

Cet hiver, Ronan Garces a franchi un palier. Il a quitté le VC Pornichet pour intégrer l’équipe junior de l’AC Brévinois. « Je voulais faire des courses nationales et avoir une équipe, explique-t-il. Pour le moment, ça se passe super bien, on est une bande de copains, on s’entend bien et les résultats suivent avec quatre victoires en mars, dont trois pour Maël Guégan. »

Pour le moment, Ronan n’a pas trouvé l’ouverture. Mais il montre le maillot. « Il a été actif sur des courses comme la Ronde du Printemps ou la Bobet qu’il découvrait« , se félicite son entraîneur au sein de l’Académie du cyclisme et de l’entraînement, Corentin Thibaud. Des courses nationales que le coureur de l’AC Brévinois n’a pas oubliées. « Je ne me rappelle plus de mes places mais j’adore ces courses. Ce sont des courses plus intenses avec un rythme plus élevé mais j’adore l’ambiance, le public, les motos et les voitures qui suivent. »

Ronan, qui vit à Saint-André-des-Eaux (44) est lycéen à Saint-Nazaire. Il passera, en juin, son Bac S. Dans les semaines à venir, le cyclisme ne devrait donc pas être sa priorité. « Au niveau de l’entraînement, c’est un petit peu plus tranquille en ce moment, confirme son entraîneur. On n’a pas encore défini d’objectifs de résultats avec lui, l’important est qu’il sente qu’il progresse. »

En pleine révision, Ronan s’octroiera tout de même quelques jours de break à la fin du mois pour disputer le Tour de l’Eure avec son équipe de l’AC Brévinois. « Je vais disputer un contre la montre par équipes pour la première fois de ma carrière, s’enthousiasme-t-il. « C’est un truc de fou, je vais modifier mon vélo avec des prolongateurs et des roues spécifiques pour l’occasion. » Relevée, cette épreuve ne lui permettra vraisemblablement pas de s’imposer mais lever les bras reste son objectif de la saison. « L’an passé, je reste sur une saison blanche avec seulement trois places de deuxième et une de troisième, note-t-il. Cette saison, je n’ai pas d’objectifs précis si ce n’est celui de gagner enfin une course mais le passage entre Cadets et Juniors n’est pas facile. On verra. » Voilà pour les objectifs sportifs. Car en 2016, l’objectif numéro un est d’obtenir son baccalauréat. Pour se diriger ensuite vers des études de mécanique. De mécanique oui, mais de mécanique cycliste. Avec Ronan Garces, le vélo n’est jamais bien loin.

Ronan

Publicités