Archives du blog

« Trouver des solutions pour continuer de répondre aux objectifs »

Fabien Aoustin, entraîneur et salarié de l’Académie dresse le bilan de l’année 2014 et présente les projets à venir avant le rassemblement collectif et l’assemblée générale, moment où la question de la capacité de la structure à grandir encore se posera.

En 2014, l’association a mis en place de nouvelles choses, notamment les séances de musculation en groupe. Quel est le bilan ?

« On a pu mettre en place pas mal de choses l’an dernier, notamment dans la préparation physique, avec ces séances de muscu. Je me suis beaucoup investi pour trouver une salle et travailler en collaboration avec Vincent Lefèvre. Ça a pris son envol l’an dernier. Je crois dans l’intérêt de la muscu, c’est un gros gain de temps. Mais je me suis rendu compte que c’est hyper compliqué à organiser pour avoir un suivi régulier. Pour se caler avec Vincent, les salles, on a parfois dû un peu bricoler. C’est super compliqué à mettre en place. On doit essayer de trouver des solutions : continuer en salle ? Proposer des séances à domicile ?

Il faut essayer des choses, prendre les devants. Mais on est quand même satisfait du travail effectué, notamment avec les élites. »

D’autant que ce système a permis de constituer un petit groupe d’entraînement ?

« C’était aussi le but : créer un groupe autour des athlètes habitant près de Nantes. C’était facile avec Bryan et Jérôme mais on voulait aussi intégrer des amateurs. Ça s’est bien fait avec Thibaut, Vincent ou Iris. Un petit noyau a commencé à se créer. »

Cette année a aussi permis d’élargir le groupe d’entraîneurs, notamment avec des spécialistes d’autres régions…

« Au départ, notre intention était de travailler avec un groupe très local mais on n’a pas forcément réussi à attirer les entraîneurs locaux. De par notre réseau, on a plus mis en place une collaboration au niveau national. On est désormais une dizaine d’entraîneurs et il y a encore des demandes. La plupart des échanges se font via une plateforme à distance. On peut encore élargir le groupe mais le seul souci, c’est le temps que ça prend. Si on grandit, il faudra quelqu’un pour gérer, mettre des liens, faire vivre le groupe.  On doit aussi se questionner à ce sujet, trouver des solutions pour continuer de répondre aux objectifs de l’association. Pour bien travailler, doit-on mettre un petit coup de frein ? Il faudra le définir. »

De nouveaux coureurs sont-ils attendus pour l’an prochain ?

« Je suis en discussion avec Sylvain Blanquefort (UC Nantes, ancien champion de France amateur) et Didier est en contact avec Kévin Fouache (Uc Nantes). On aura donc peut être trois coureurs de Nantes. Ça peut être l’occasion de se rapprocher de l’équipe. Nous sommes aussi en contact avec de jeunes coureurs, nous officialiserons tout ces contacts dans quelques jours.»

D’ailleurs, l’image de l’association auprès des équipes et des suiveurs évolue-t-elle ?

« Parfois, les objectifs de l’association ont été mal perçus, notamment au sein des équipes. Mais on veut faire comprendre qu’on est là pour aider les coureurs et donc les équipes. Ça prend forme. Aujourd’hui, des clubs nous appellent pour intervenir auprès d’eux.  Les mentalités changent, ça évolue. Ça fait 5 ans qu’on existe. Même si ça reste un petit projet, les clubs commencent à comprendre notre logique. On est plus reconnu dans le milieu. »

D’un point de vue personnel, as-tu l’impression que l’année passée t’a encore fait évoluer dans tes compétences ?

« J’ai encore beaucoup appris, notamment grâce au travail effectué avec Jérôme Pineau, sa connaissance de la course. Avec Bryan aussi, j’ai appris, au moment de son coup de bambou d’après Tour. Je n’ai pas su lui dire de couper vraiment.  Mais l’année a également permis de travailler avec les autres entraîneurs, d’échanger : avec Patrice, avec Xavier pour le sprint, Didier pour la cadence de pédalage, etc. C’est tout le temps une remise en question. C’est le gros point positif de l’association, ces relations. C’est très important pour moi et pour les coureurs. »

STR_8619

Propos recueillis par Vivien Leroux

Rémy Deutsch et la « patte Frédéric Grappe »

C’est un représentant de l’ « école de l’Est », portée par Frédéric Grappe et Julien Pinot, moteurs des succès actuels de la fdj.fr et du CC Etupes. Rémy Deutsch, entraîneur de l’AC Bisontine (DN2) a récemment rejoint l’académie, forts des préceptes d’entraînements enseignés par Grappe. « En côtoyant Fabien et Patrice j’ai découvert de nouvelles méthodes d’entraînement. C’est forcément enrichissant, explique cet ancien coureur de 3e catégorie.» Titulaire d’un master sport et performance, Rémy Deutsch a fait connaissance avec les membres de l’académie à Poitiers, en passant son diplôme d’entraîneur cycliste. « J’étais stagiaire DE quand Fabien et Patrice en étaient responsables. D’ailleurs, Fabien l’est toujours. J’ai trouvé la démarche de l’académie intéressante, alors j’ai candidaté. Fabien l’avait ouverte à tous les stagiaires. »

Malgré la distance, Rémy Deutsch s’investit dans l’ACE, via « des coups de téléphone et surtout grâce au web ». « L’objectif est de rencontrer d’autres entraîneurs, d’avoir des avis extérieurs, au niveau de la planification notamment. Cela permet d’être au fait de toutes les nouveautés. Plus on côtoie de monde, plus on a de chances d’évoluer. L’académie, c’est aussi une façon de m’ouvrir. » Le coach Bisontin peut également nourrir ses collègues de ses expériences et de ses connaissances. « Confronter nos méthodes et nos philosophies de l’entraînement nous aident mutuellement et nous tirent tous vers le haut ».

Image

Propos recueillis par Vivien LEROUX

Première réunion des entraîneurs de l’ACE pour 2013:

Suite à une matinée riche en débats, les entraîneurs de l’association se sont retrouvés l’après midi sur les routes ensoleillées du vignoble Nantais pour plusieurs mises en situation.
Les thèmes abordés ont été:
– Les intérêts et les inconvénients des exercices sur Home traîner
– L’organisation d’un mésocycle de « force »

La prochaine réunion aura lieu dans quelques mois.

Bonne route à tous

Image