Archives du blog

Vincent Barbeau, de la revanche dans l’air

Durant les prochains jours, vous découvrirez sur notre blog la présentation des coureurs et des entraîneurs de notre association. Bonne découverte:

Après deux années difficiles suite à une grave blessure au genou, Vincent Barbeau attend beaucoup de cette saison 2013 où il espère monter en deuxième catégorie.

Désormais licencié au Nantes Doulon Vélo Sport, Vincent Barbeau démarre la saison 2013 avec beaucoup d’ambitions. A 20 ans, il veut définitivement tirer un trait sur deux années de galère. « J’ai été victime d’un accident de la route en mars 2011 et ça m’a couté deux saisons », regrette-t-il aujourd’hui.
Blessé en 2011, il avait tenté de remonter sur les pédales en 2012 mais, mal rétabli, avait été contraint de stopper sa saison en juin. « Avec la pluie et le froid, je souffrais trop de mon genou. »

Après deux saisons noires hormis une cinquième place à Guémené le 5 avril dernier, Vincent attaque 2013 avec un objectif : monter en deuxième catégorie. Pour cela, il espère « au moins une victoire avec en plus quelques places d’honneur ». Son retour, il l’effectuera le 24 février à Rezé. « Physiquement, je pense ne pas être trop mal. Je suis content de ma préparation. J’ai bien roulé, près de 2000 kilomètres depuis la mi-décembre, mais j’ai évité la natation car quand je nage, mon genou me refait souffrir. »

Pour la quatrième saison consécutive, Vincent travaillera avec Patrice Cossard, entraîneur à l’Académie du Cyclisme et de l’Entraînement. «Il m’établit mes plans d’entraînement et on s’appelle toutes les semaines pour en discuter. On essaye aussi de rouler ensemble au moins deux fois par mois. Avoir un entraîneur est un gros plus pour mieux gérer sa forme. C’est l’idéal pour se préparer correctement pour un objectif. »
D’objectif, le coureur de 20 ans n’en a pourtant pas vraiment cette saison. « Rien de précis, je veux juste marquer le maximum de points pour pouvoir monter en deuxième catégorie. Cela dit, les championnats départementaux et régionaux seront deux des courses les plus importantes de ma saison. »

Après deux saisons de disette durant lesquelles il a parfois pensé à ranger définitivement le vélo à la cave, Vincent Barbeau est motivé comme un cadet à l’aube de cette saison 2013. C’est d’ailleurs dans cette catégorie d’âge qu’il avait brillé il y a quelques années remportant les maillots de meilleur grimpeur et des points chauds au Trophée de l’Espoir. « Ca grimpait et j’aime bien ça. Je préfère les circuits en bosse que les circuits tout plats. »

Employé de l’entreprise familiale de livraison de meubles, Vincent Barbeau bénéficie d’un emploi du temps aménagé qui lui permet de s’entraîner régulièrement. Un atout indéniable pour un coureur amateur qui pourrait, peut-être, lui permettre de lever les bras en 2013.Image

Propos recueillis par Guillaume LEROUX