Freddy Reigner : « Avec Fabien, je suis toujours dans la découverte »


Freddy

Cyclo-sportif et adhérent de l’Académie du cyclisme et de l’entraînement, Freddy Reigner a trouvé le bon équilibre entre le plaisir d’aller rouler et la volonté de progresser.

Dire que Freddy Reigner n’est pas le coureur le plus affûté de l’Académie n’est pas lui faire injure. C’était encore moins le cas il y a quatre ans. « J’ai arrêté de fumer à ce moment-là et j’ai ai pris au moins quinze kilos. » Lui qui n’avait plus fait de sports « hormis un peu de foot en salle à la fac » depuis 18 ans décide alors, à 36 ans, de se reprendre en main. Il jette alors un coup d’œil sur ce modeste vélo de cyclo-cross prêté par son beau-frère qui prenait la poussière dans son garage. « Je me suis dit, pourquoi pas. »

Licencié au club de Pouzauges jusqu’en juniors « avec de beaux maillots Patrick qui seraient à la mode aujourd’hui », Freddy est un amoureux de cyclisme depuis toujours. Alors quand il remonte sur les pédales, « la passion est revenue au galop ». Après avoir couvert plusieurs Tours de France en tant que journaliste, il passe de l’autre côté des barrières, le cul sur la selle. « Mes premières sorties, j’en bavais à 25 de moyenne, une horreur. Mais j’ai assez vite retrouvé le goût de l’effort. »
Il fait alors la connaissance de Fabien Aoustin, salarié de l’Académie du cyclisme et de l’entraînement, et avec Josselin, un collègue de travail, se lance un défi : disputer l’Etape du Tour, l’une des plus grandes cyclo-sportives de France. « C’était pas gagné. Je me souviens très bien de ma première cyclo à Saint-Gilles-Croix-de-Vie. 38 de moyenne les deux premières heures, j’avais explosé en plein vol. »

Entre Pau et Hautacam, sous la pluie, Freddy en bave mais atteint son objectif : terminer. Bis repetita l’été suivant où, entre Saint-Jean-de-Maurienne et La Toussuire, il vit un calvaire. « Il faisait hyper chaud. On a vraiment été au bout de nous-même. Je n’avais jamais autant souffert sur le vélo. » Il prend alors goût à la compétition, participe à quelques courses, aux championnats de France des journalistes où il termine au pied du podium en 2014, mais privilégie toujours le plaisir et le dépassement. « Si Fabien ne me suivait pas, le vélo serait moins ludique, explique-t-il. Sans ses plans d’entraînement, j’irai juste promener le vélo. Il me fait essayer plein de choses, plein d’exercices différents. Ça m’amuse. Avec lui, je suis toujours dans la découverte. J’ai fait du derrière scooter il y a deux ans, ça procure de drôles de sensations. »

Habitué à travailler avec des coureurs pour qui le vélo n’est quasiment que l’unique priorité, Fabien sait aussi s’adapter au rythme de vie de Freddy : salarié et père de famille, coureur en Pass’cyclisme (D3) qui connaît, lui aussi, ses petits pépins de santé. « J’ai fait une anémie de fer l’année dernière et sans l’aide et les conseils de Fabien, j’aurai peut-être tout laisser tomber. Savoir qu’il est là, ça réconforte et ça booste. J’ai beaucoup de chances d’être avec lui. J’ai envie de faire les choses bien pour lui car il prend du temps, dans un planning chargé, pour s’occuper d’un petit cyclosportif. » Un petit cyclosportif qui, avec le temps, se montre de plus en plus ambitieux. « Je suis à la recherche de la sensation, pas de la performance mais c’est vrai que ça me ferait kiffer de gagner une course, de ramener une coupe aux enfants. Ce n’est pas l’objectif numéro un mais ce serait la cerise sur le gâteau. » En 2017, il aimerait disputer Milan San Remo ou le Tour des Flandres. Pas pour gagner, juste pour le plaisir.

Advertisements

Publié le mai 20, 2016, dans actualité, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s