Une année de transition pour Bastien Gauchot


Bastien

Victime d’une mononucléose l’été dernier, Bastien Gauchot veut retrouver le rythme pour espérer monter en deuxième catégorie d’ici à la fin de la saison.

On n’a pas beaucoup vu Bastien Gauchot en course durant les deux dernières années. Très occupé par des études de philosophie qu’il mène à Paris et fortement handicapé par une mononucléose à partir de l’été dernier, le coureur de l’UC Nantes retrouve peu à peu ses sensations. « J’ai fait six courses depuis le début de saison, raconte-t-il. J’étais malade pendant les deux premières mais sur les suivantes, j’ai eu le sentiment que les sensations revenaient. » Sa quatrième place à une 2,3,J à Ste-Luce-sur-Loire – La Roche-Blanche en atteste. Vainqueur à La Limouzière (3,J) en juin dernier, l’étudiant a enchaîné les courses pendant les dernières vacances scolaires pour reprendre le rythme et tenter de renouer avec la victoire.

« Cette saison, je n’ai pas vraiment d’objectif précis, ajoute Bastien. J’ai par contre la volonté de bien marcher pour essayer de retrouver une équipe de DN3 la saison prochaine. » Pour cela, il souhaiterait « vite remonter en deuxième catégorie » et « retrouver un niveau de compétition assez acceptable sur des courses de premières catégories en fin de saison ».

Toujours entraîné par Fabien Aoustin, salarié de l’Académie du Cyclisme et de l’entraînement, Bastien, faute de pouvoir rentrer régulièrement en Province, peaufine sa préparation en région parisienne. « Il y a deux circuits sur Paris complètement coupés de la circulation, moi je vais souvent sur circuit de Longchamp, près du bois de Boulogne. C’est une boucle de 4km, c’est un peu monotone, on a vite fait le tour, mais je trouve toujours des gens avec qui rouler et on n’est pas embêtés par les voitures. »

C’est sur cette portion de route que le coureur de l’UC Nantes va préparer deux courses qu’il a déjà coché sur son calendrier : les championnats départementaux et régionaux de troisième catégorie, les 8 et 22 mai. « Ce ne sont pas vraiment des objectifs mais en principe, je ne devrais pas être trop mal à ce moment de la saison. L’idéal, ce serait d’être en forme début mai. » Libéré de ses obligations scolaires, il pourra ensuite consacrer plus de temps au cyclisme. L’été promet d’être chaud pour Bastien Gauchot.

Publicités

Publié le avril 27, 2016, dans actualité, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s