L’adaptation parfaite d’Axel Journiaux


Vainqueur fin mars des Boucles Guégonnaises et deuxième d’une manche des Plages Vendéennes, Alex Journiaux découvre la DN1 avec un appétit d’ogre.

Fraîchement débarqué au sein d’une des meilleures formations françaises, Axel Journiaux n’aura pas mis longtemps à se faire remarquer. Présent dans la bordure mémorable du team Vendée U lors d’une des premières manches des Plages Vendéennes, il avait ce jour-là pris la deuxième place. Une course avec les blancs et rouges et déjà un podium, l’ancien coureur du Team Pays de Dinan pouvait difficilement rêver meilleure adaptation. Quelques semaines après, et en solitaire, il s’imposait sur les Boucles Guégonnaises. « Ce jour-là, tous les feux étaient au vert, se souvient-il. Je ne pensais pas être en forme si tôt. Nous devions participer au Tour de Bretagne (25 avril – 1er mai) mais n’avons finalement pas été invités donc je n’avais pas eu le temps de bien préparer les classiques bretonnes. » C’est donc avec une préparation tronquée qu’il est venu dans le Morbihan s’offrir sa deuxième victoire en Elite nationale, quelques mois après une étape du Tour des Deux-Sévres.

« On ne s’y attendait pas du tout car Axel sortait d’une grosse semaine d’entraînement, confirme son entraîneur au sein de l’Académie du cyclisme et de l’entraînement, Corentin Thibaud. C’est une période qui lui réussit bien puisque l’année dernière, il avait, début avril, remporté deux courses et pris la deuxième place du Circuit du Méné. »
Peu importe le maillot qu’il porte, Axel Journiaux est donc un homme du printemps. Et même s’il a dû, à regret, faire une croix sur le Tour de Bretagne, les objectifs pour la suite de la saison ne manquent pas. « En ce moment, on prépare Liège Bastogne Liège espoirs qui aura lieu le 16 avril, précise son entraîneur. C’est une course qu’il n’a jamais disputé et où il voudra se montrer le plus performant possible. » Le premier concerné ne dément pas même s’il admet que l’épreuve belge n’est pas « l’objectif suprême. Je vais découvrir mais je pense que ce peut être un terrain à ma convenance, j’espère prendre le départ avec la meilleure condition possible. »

Viendra ensuite l’été où Axel, étudiant en deuxième année de Staps à Angers, ne manquera, là encore, pas d’objectifs pour briller sous ses nouvelles couleurs, lui qui s’était imposé à trois reprises la saison passée. « J’ai été très bien accueilli à Vendée U, se réjouit-il. J’étais très bien à Dinan mais j’avais besoin de découvrir autre chose, des courses plus relevées, c’était la suite logique à donner à ma carrière. » Une carrière linéaire qui pourrait le mener, qui sait, vers une structure professionnelle, comme tant d’autres anciens coureurs du Vendée U, à commencer par Bryan Coquard. Ou comme Thibaut Ferrasse (Armée de terre), lui aussi membre de l’Académie.

 

Axel JourniauxAxel en reconnaissance de Liège Bastogne Liège Espoirs. 

Advertisements

Publié le avril 15, 2016, dans actualité, Uncategorized, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s