Romain Houeix, à la recherche de la meilleure forme


Après une saison 2012 difficile, Romain Houeix, désormais en deuxième catégorie, aimerait renouer avec le succès tout en continuant son apprentissage des méthodes d’entraînement.

Le Tour de Calédonie 2011, Romain Houeix ne l’oubliera pas de sitôt. Pour le coureur de l’UC Cholet, l’épreuve automnale coïncide avec son dernier succès mais aussi avec le début des ennuis. « J’ai remporté la quatrième étape, une de mes plus belles victoires, puis je suis tombé lors de la septième et me suis fracturé la clavicule » se souvient-il.
Depuis, Romain peine à retrouver ses sensations. La saison 2012 ayant été pour lui particulièrement délicate. « J’ai été opéré 25 jours après ma chute et ensuite j’ai vécu deux mois avec des broches. On me les a retirés à la fin du mois de janvier et on s’est rendu compte qu’il y avait eu une infection. J’ai dû effectuer un traitement antibiotiques d’un mois et demi avec interdiction de faire du sport. »

De retour à la compétition début avril, il ne retrouve plus ses bonnes jambes de l’année précédente terminant quand même 10e à Louisfert dès sa reprise et 8e des championnats régionaux début juin. « Le problème c’est que j’étais bien un dimanche puis en souffrance les trois suivants. Ce n’est pas top pour le moral. On rentre dans un cercle vicieux, je ne marche pas donc je ne m’entraîne pas donc je ne marche pas. »

A l’issue de la saison 2012, il est, faute de résultats, relégué en deuxième catégorie. Avec son nouvel entraîneur Fabien Aoustin, ils se mettent rapidement en tête de préparer l’année 2013. « Cette saison sera moins importante que les précédentes, reconnaît le coureur de 24 ans. Je sors de deux années intensives de vélo donc j’ai décidé que ce serait plus tranquille. »
Ils ne se sont alors pas fixés d’objectifs si ce n’est celui de « regagner des courses et de me faire plaisir sur un vélo »

En collaborant avec Fabien, Romain veut également approfondir sa connaissance de l’entraînement. « Je m’y intéresse beaucoup, je lis des livres, je me documente. » Titulaire du BF1, il envisage de passer d’autres diplômes. « Avec Fabien, on échange beaucoup. C’est intéressant de savoir l’utilité de tel exercice ou les bienfaits d’une planification. Avant que je ne rejoigne l’Académie, je ne connaissais pas vraiment les exercices spécifiques, je faisais beaucoup de volumes et très peu d’intensité. Même en Espoirs 3 où je ne travaillais qu’à mi-temps, je n’avais pas de planifications au jour le jour. »

Cette saison, le cyclisme ne sera pas sa priorité. Employé d’une pizzeria, il a moins de temps que par le passé à consacrer à l’entraînement. Mais si la victoire venait à pointer rapidement le bout de son nez, nul doute que ce passionné se donnerait les moyens de briller plus régulièrement.

Image

 

Propos recueilli par Guillaume Leroux 

Publicités

Publié le avril 10, 2013, dans Uncategorized, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :