Bryan Coquard, la récompense du travail


Seul professionnel de l’Académie, le sprinteur du Team Europcar est l’exemple à suivre. Celui d’un coureur prometteur qui, à force d’entraînement, confirme jour après jour tous les espoirs placés en lui.

En l’espace d’une saison, Bryan Coquard est passé de l’ombre à la lumière. D’un statut de coureur amateur plein d’avenir à celui de professionnel à qui tout sourit. A 20 ans, le sprinteur de l’équipe Europcar incarne l’avenir du cyclisme français. Il affiche une précocité rare que ses quatre victoires en deux mois sur le circuit professionnel confirment.

Ses qualités ne sont toutefois pas tombées du ciel. Pour en arriver là, le jeune homme de Savenay a beaucoup travaillé et ce n’est pas aujourd’hui qu’il se reposera sur ses acquis. Il le reconnaît pourtant volontiers, l’entraînement ce n’est pas ce qu’il apprécie le plus. « Je fais du vélo avant tout pour la compétition. L’entraînement je ne déteste pas, il faut passer par là, mais je préfère passer une semaine sur une course qu’une semaine à m’entraîner dur. »
Rien de surprenant alors à le voir collaborer avec Fabien Aoustin, son premier entraîneur lorsqu’il portait les couleurs de l’US Pontchâteau et avec qui, il est toujours resté en contact. A l’époque, Bryan était un Cadet talentueux comme il en existe des centaines. Sa détermination, sa volonté et son envie de réussir lui ont ensuite permis de franchir le Rubicon.
Entre eux, on dépasse la cadre de l’entente coureur-entraîneur. « Si j’ai choisi d’être de nouveau entraîné par Fabien, c’est d’abord car je m’entends très bien avec lui, notre relation est presque fusionnelle et j’aime bien sa vision des choses. »

A aucun moment, Bryan ne s’est interrogé sur les capacités de Fabien à entraîner un coureur professionnel, ce qu’il n’avait jamais fait auparavant. « Au contraire, ce qui est intéressant c’est de découvrir ensemble le milieu des pros. » Il a également toujours ressenti le besoin d’être épaulé. « A mon âge, avoir un entraîneur est indispensable. Je suis jeune et je ne me connais pas assez. Etre entraîné, ce sont des soucis en moins, je n’ai pas à me demander comment je vais gérer ma semaine. »

Les deux amis s’accordent une confiance mutuelle. C’est ce qui fait, entre autre, la réussite de leur collaboration. « Il est aussi très ouvert d’esprit, reconnaît Bryan. Il y a encore un mois alors que la saison était déjà commencée, nous nous retrouvions pour des séances à la piscine. Je fais aussi un peu de VTT pour le changer les idées. Avec lui, je ne fais pas seulement des kilomètres. »

Et malgré son début de saison tonitruant, le vice-champion olympique de l’omnium a encore besoin d’être rassuré. « C’est vrai que Fabien m’épaule psychologiquement. Il me canalise quand je veux en faire trop et me motive quand ça va moins bien. » Et si tout lui réussit depuis plusieurs mois, Bryan sait que sa période faste cessera un jour ou l’autre. 

« Pour l’instant, tout va bien pour moi et Fabien y est pour beaucoup mais il y aura des périodes plus compliquées. Mais je ne m’arrête pas là. J’ai le regarde levé un petit peu plus loin. » Le Circuit de la Sarthe et le Tour de Turquie approchent à grand pas et le Nazairien a bien l’intention de s’offrir de nouveaux bouquets. Histoire de contenter son équipe, son entraîneur et l’Académie du Cyclisme et de l’Entraînement, une structure qu’il juge « super sympa. Pour les coureurs qui n’ont pas eu la chance d’être dans un Pôle, c’est génial. Ça donne l’opportunité aux jeunes de progresser et de prendre du plaisir à s’entraîner. »

Image

Propos recueillis par Guillaume Leroux 

Advertisements

Publié le mars 29, 2013, dans Uncategorized, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s